AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RAINBOW *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June A. Hawkins

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: RAINBOW *   Mer 30 Jan - 18:28


LIKE A RAINBOW ?


« Blah, blah, blah. La vie est un roman à l’eau de rose, et t’en qu’on y est, la vie est aussi un long fleuve tranquille. J’ai arrêté de rêver, ça n’a jamais servit à rien à part à se faire voiler la face. J’ai perdu mon grand frère, mon ange, et d’un côté, j’ai aussi perdu mes parents par la même occasion. Je suis la seule fautive, parce que j’aurais pu le retenir. Mais non. Je suis lâche, c’est sûrement pour ça que je suis ici à raconter ma vie. Alors on va arrêter de se mentir, ou non, au contraire. Continuons de croire aux contes de fées, c’est les seules choses qui nous séparent de la réalité. Souriez, vous êtes filmés ! »



CARTE D'IDENTITÉ


  • Nom & Prénoms : June {Amy, Tamara} Hawkins, surnommée Rainbow. Pourquoi ? Parce que l’arc-en-ciel définit très bien le caractère de la jeune Hawkins. Rare sont les personnes qui l’appellent June, à part ses parents et les inconnus.
  • Poids : Quarante huit kilos.
  • Taille : Un mètre soixante deux.
  • Yeux : June a des yeux bleus tel l’océan, elle adore les mettre en valeur avec du crayon noir. Ses yeux sont les seules choses qu’elle aime chez elle – comme presque toutes les adolescentes.
  • Cheveux : Châtains clairs, mais la jeune Hawkins a l'habitude de changer leur couleur à chaque fois qu'elle en ressent le besoin.
  • Date de naissance : 24 Novembre
  • Année scolaire : Sixième Année.
  • Etat civil : Célibataire.
  • Adresse : N° 12, Westminster à Londres.


BAGUETTE

  • Bois et composition : June a eut sa baguette chez Ollivander avant sa rentrée à Poudlard. Celle-ci est composée d'un cheveu de Vélane et est faite de bois de Noisetier.
  • Longueur : Vingt cinq centimètres.


FAMILLE


  • Nom et prénom du père s'il y en a un : William James Hawkins, un homme riche, trop riche. Il fait partit d’une famille entièrement composée de sorcier, et il a l’habitude de s’en vanter. A part son envie de voir ses enfants réussir et cette fâcheuse tendance à se croire au dessus de tout le monde, Will est quelqu’un de très compliqué et difficile à cerner. Toujours là au moment où il faut pas, il travaillait au Ministère de la Magie. Oui, maintenant, il est à la retraite, ses employeurs ne pouvaient pas le supporter plus longtemps. D’ailleurs, il est totalement à l’opposé de son épouse, et c’est ça le plus surprenant. William est un homme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, pas Américain pour rien.
  • Nom et prénom de la mère, s'il y en a une : Mandy Brown, une femme au grand cœur. Née en Irlande, la mère de June est une personne très attachée à la culture. Elle vient d’une famille modeste, mais qui comporte que des sorciers au sang pur. Très sociable, elle a le défaut de trop se laisser faire face à son mari et tiens le rôle de bouc émissaire. Toujours là pour ses enfants, elle en reste tout de même aveugle face au comportement de l’homme qui lui sert de conjoint. Femme au passé difficile, elle est certainement plus réfléchie que lui.
  • Autres membres de la famille : William Junior, plus connut sous le nom de Petit Prince. Bon, petit, c’est une façon de parler ; il mesurait quand même près d’un mètre quatre-vingt cinq. Il était le sourire de June, son soleil, la lumière qui la éclairait durant des années entières. C’était son frère, mais il est décédé à l’âge de vingt cinq ans dans un accident lors d’une quête pour le Ministère. En plus d’être un Auror formidable, il était aussi un Homme et un frère remarquable. Il est mort il y a peu de temps, peut être un an, et encore. Ce fut une déchirure pour toute la famille, et depuis cet évènement, le père de June n’est plus le même avec sa fille. Beaucoup plus distant, plus froid et plus désagréable.
  • Bref historique familial : Belle famille qu’est celle des Hawkins. C’est un mélodrame, un remix d’ « Amour, gloire et beauté ». Entre malchance, décès suspects et répliques cinglantes, vous êtes servis ! Que ce soit dans la famille proche ou non, vous avez le droit au jugement dès le premier regard. June a apprit à laisser parler sans que ça ne fasse tâche sur son quotidien. La jeune Hawkins est un peu « la déception », celle qui n’a pas envie de devenir ce que son propre père veut qu’elle devienne. C’est pareil dans toutes les familles riches, du moins, dans les plus superficielles. Car ce qu’ils veulent tous, c’est le pouvoir, et le Petit Prince & Elle l’avaient bien compris. A part ça, les Hawkins sont des gens pourris gâtés. On achète leur amour-propre par des biens, et ça en devient pathétique. June est comme ça, elle aussi. Plus on leur donne, plus ils redemandent. Mais Mandy remonte un peu la barque, c’est la femme la plus censée de ce zoo. Enfin, censée c’est un peu trop pour cette femme, elle qui a tout sacrifié pour un homme qui est loin d’en valoir la peine. Famille, pays, proches ; tout y est passé. Dur sacrifice, l’amour.


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June A. Hawkins

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: RAINBOW *   Mer 30 Jan - 18:29



INFORMATIONS PERSONNELLES


  • Physique général : Les apparences sont trompeuses, sachez le. Derrière cette bouille d’ange, ce teint de porcelaine, personne ne se doute que June cache très bien son jeu. Ses yeux bleus/gris sont tellement beaux qu’on lui pardonnerait son mauvais caractère…Enfin, que dis-je, mauvais caractère ? Non, c’est bien plus. Petite peste d’un mètre soixante deux, on en vient à se rendre à l’évidence que les apparences cachent la douce réalité ; qui pourrait dire que June est sarcastique quand on regarde uniquement ses jolies joues et ses ongles peinturlurés de rouge ? Personne, parce qu’elle a le don de transformer le réel. Rien qu’en affichant un sourire des plus amer, elle met le monde entier à ses pieds, et ça, c’est digne d’une adolescente pourris gâtée. Mais la jeune Hawkins peut remercier la nature pour son physique, car il est plus qu’avantager quand on regarde la noirceur de son cœur. C’est vrai, c’est totalement l’opposé. Un air angélique, un masque qui en surprend plus d’un, d’où son surnom Rainbow. Un arc-en-ciel, même à sa façon de s’habiller. Coloré, mais pas trop, histoire de garder une part de mystère. Qui dit mieux ?
  • Caractère : Narcissique, narcissique, narcissique, narcissique. Encore et encore. June ressemble à son père, de ce côté. Ce n’est pas qu’elle se CROIT mieux que le reste du monde, non, c’est juste qu’elle EST mieux que tout le monde. En plus de ça, c’est que la belle adore avoir raison. Elle soutient jusqu’à ce que vous lâchiez prise, typique de la famille Hawkins. Plus on lui donne, plus elle demande ; c’est une éternelle insatisfaite. A part ça, elle est du genre « je suis tout le temps de mauvaise humeur alors évitez de m’énerver », impulsive, violente même, il n’est pas conseiller d’être sur son chemin quand elle s’énerve – ce qui arrive souvent, d’ailleurs. Bon. June n’a pas que des défauts, au contraire, elle sait être drôle et est ambitieuse. Elle veut le mieux pour elle, c’est vrai, elle a bien le droit d’être heureuse, non ? La jeune Hawkins est prête à prendre énormément de risques pour ses proches, quoique, même pour quelqu’un d’autres. Elle adore l’adrénaline, c’est pas une forme de courage, plutôt un hobbies. Cultivée, responsable, la jeune adolescente reste aussi fêtarde et complètement déjantée. Enfin, depuis que son Petit Prince est partit, elle est différente. Plus distante. Rare était les fois où elle faisait confiance, mais là, c’est quasiment impossible qu’elle le fasse.
  • Peurs, phobies & Passions : La fête, la cigarette, l’argent, la musique, son frère. C’est assez, non ? Puis la nature. En fait, elle aime énormément de chose, tout comme elle en déteste beaucoup. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est aussi la cuisine de sa mère. Inutile de vous précisez aussi qu’elle adore plaire ? C’est sans doute le cas pour toutes les adolescentes de son âge. A part ça, June est le genre de fille à tout détester ; tout ce qui est nouveau et trop étrange à ses yeux. Les gens, les objets : tout ! Elle déteste aussi toutes sortes de bestioles velues et avec des milliers de pattes, rien qu’à l’idée de prononcer leurs noms, elle en a des frissons. Malgré ce qu’elle peut dire à longueur de journée, son caractère de rêveuse fait qu’elle ne peut s’empêcher de regretter la réalité, ce qu’elle est devenue. Pas qu’elle la haït, juste qu’elle est trop gênante. Mais elle à toute la vie devant elle pour grandir et pour découvrir d’autres choses ? Sûrement, comme tout le monde. Mais June n’est pas tout le monde – enfin, d’après ce qu’elle dit.


NOTES SCOLAIRES

BUSES


  • Astronomie : T
  • Botanique : A
  • Défense contre les Forces du Mal : O
  • Histoire de la magie : A
  • Magie Noire : E
  • Métamorphose : O
  • Potions : E
  • Soins aux Créatures Magiques : A
  • Sortilèges : E


Options choisies à Poudlard : Magie Noire & Soin Aux Créatures Magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June A. Hawkins

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: RAINBOW *   Mer 30 Jan - 18:29

PARTIE I.


    « MON FRERE EST MORT A CAUSE DE VOUS ! VOUS CROYEZ QUE JE VAIS ATTENDRE SAGEMENT QUE CA SOIT MON TOUR ? »
    « Calme toi, June. Ton père et moi, on y est pour rien… »
    « AH NON ? VOUS ETES IGNOBLES ! VOUS L’AVEZ ENVOYE LA BAS POUR QU’IL VOUS FICHE LA PAIX ! VOUS LE SAVEZ ! VOUS L’AVEZ… »
    « Tais toi, Hawkins. »
    « J’m’appelle June, William. JUNE ! T’ENTENDS ? »

    Une gifle, et la porte claque dans un élan de désespoir. Les cris s’étaient arrêtés, laissant place au silence le plus poignant qu’on aurait pu découvrir. Les pas de la jeune adolescente résonnaient encore, l’écho se répétait encore et encore. Les deux adultes se regardaient, et la femme quitta la pièce à son tour, rejoignant ainsi sa fille d’un pas rapide. Ses mains tremblaient, et on aurait pu avoir la brève impression qu’elle sanglotait. Un pas, puis deux, et la femme blonde entra dans une toute petite pièce dont les murs étaient recouverts de posters en tout genre. Elles étaient là, leurs deux corps inertes allongés sur un lit une place qui avait dû mal à les supporter. Puis un bruit sourd, et elles se regardèrent pendant quelques instants. Le silence était à son apogée, mais la scène était pleine d’émotion et criante de vérité. La jeune fille était là, le visage à présent enfouit dans ses mains tremblantes, elle pleurait à chaudes larmes sans pouvoir se contrôler. Rien que le fait d’y repenser, elle en avait le vertige, l’envie soudaine de s’en aller à son tour pour connaître un monde meilleur. Car le sien était loin d’être le plus merveilleux.

    « Ton père n’a jamais voulut ça. »
    « Tu es trop aveugle, mum. Ca me dégoûte… »

    Revenons quelques années plus tard, à l’époque où l’espoir avait encore un sens pour la jeune June. Il était là, resplendissant, tout sourire. Il avait la joie de vivre qu’elle lui enviait tant, des yeux bleus innocents identiques aux siens. Le Petit Prince, le sien, son Ange. Il était planté dans cette même pièce deux ans plus tôt, les yeux ébahis devant tant de lumière. Il s’étire, se frotte le visage, puis avance calmement. C’était tout lui. Le calme, le zèle. C’est pour ça que June l’aimait, pour sa façon de vivre, son sourire persistant qui vous donne envie d’y croire. Il était grand mais avait toujours son âme d’enfant, ce petit côté enjôleur et tourmenté, et pourtant, loin de l’innocence bienveillante que pouvait connaître tous les mômes inconscients du danger. Il savait. Les risques, ce qui s’annonçait. Il était conscient des efforts, des périls, des épreuves. Mais c’est ça qui faisait que le Petit Prince était quelqu’un de merveilleux ; un auror, un frère, un homme. Pourquoi June le regrettait ? Parce qu’il était sa vie. Elle l’aimait, et l’aime toujours, d’un amour que personne ne pourrait ressentir ; ils étaient seuls ç connaître son existence. Celle de la complicité folle, des rêves communs, des envies meurtrières. Elle n’était que trop petite face à lui, face à cet homme qui représentait le début du conte de fées, et la fin des mirages et des orages. Il était un tout, et la jeune Perkins savait que sa vie serait toute tracée à ses côtés. Il était là, Petit Prince déchu, à ses côtés, à chantonner des mélodies que la jeune femme appréciait. Lala, lala. L’écho de sa voix, c’était devenu sa seule drogue.

    Un pas, et la belle se retrouva dans ses bras. Il devait partir, là, maintenant. Il devait s’en aller, mais revenir quelques semaines plus tard. Oui, devait. L’heure n’était pas aux mots doux, au contraire, ils détestaient ça. Les belles paroles n’étaient pas vraiment leur sujet de conversation. Ils restèrent ainsi durant quelques minutes, jusqu’à s’asseoir sur le lit une place qui se situait à quelques centimètres. Pas de paroles, juste des regards le suppliant de rester. Elle savait qu’il allait se passer quelque chose, June savait que c’était trop dangereux pour qu’il y aille. Tout ça pour quoi ? Pour monter dans l’estime du Père ? Non ! Elle ne pouvait pas le laisser faire, c’était comme du suicide. Même avec ses promesses, elle savait qu’il n’allait jamais revenir. Jamais. Elle ne pouvait pas croire qu’il irait jusqu’à risquer sa vie pour plaire à Monsieur-je-suis-trop-fier-pour-me-rendre-à-l-évidence. Hors de questions. C’était assez d’un coup !


    « Rainbow, je t’aime. Plus que tout, tu entends ? »
    « En t’entendant, j’ai l’impression que tu ne reviendras pas… »
    « Ne m’en veux pas… »

    Un dernier regard plein d’espoir, et il claqua la porte sans même qu’elle ait eut le temps de lui dire à quel point elle l’aimait. Son alter ego était partit à la recherche de sa voie et de son courage, le résultat ? June ne pourra plus jamais entendre ces mélodies envoûtantes qui avaient bercées ses nuits et ses journées. Un silence amer prenait la pièce en otage, suivit par des pleurs invisibles qui, pourtant, se faisaient ressentir à des kilomètres à la ronde. Elle était seule, désarmée, perdue au milieu d’une foule qu’elle n’avait jamais su comprendre. Seule contre tous, contre des parents indignes qui avaient poussé son Ange dans le vide. Sa bonne Etoile était loin, il la surveillait d’en haut, mais ce n’est pas suffisant. Un pas, et June se relève, sentant à nouveau les maux de tête. Ils étaient là, persistants, et resteraient jusqu’à la dernière seconde, jusqu’à la fin. C’était compliqué, cette sensation, ce mélange de sentiments que l’arc-en-ciel n’avait jamais ressentit auparavant. La culpabilité de ne pas l’avoir retenu, l’angoisse de vivre sans lui, la haine envers ses géniteurs. Elle n’osait même plus regarder son propre père en face de peur de lui cracher dessus, de lui exprimer à quel point elle pouvait le haïr. Un silence qui en disait long sur l’état d’esprit qui régnait dans la demeure familial. Et ça ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June A. Hawkins

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: RAINBOW *   Mer 30 Jan - 18:30

    « Hawkins, June ! »

    Un souffle, une simple respiration, et la petite se détache de la foule des Premières Années. Son corps frêle se rapproche du petit tabouret, tout tremblant par ce stress immense. Elle était à Poudlard, avait découvert qu’elle était différente des moldus et la voilà déjà dans ce château à paniquer. Son Petit Prince lui avait promis que tout se passerait bien, mais elle en doutait de plus en plus. Un instant, et la jolie brune se retrouva assise, face à des gens qu’elle ne connaissait pas et qu’elle n’avait pas envie de connaître. June n’avait pas eut le choix, on lui avait imposé ce supplice ; être coupé de son monde, devenir une adulte, une jeune femme différente. Une dernière bouffée d’air, et une vieille femme posa sur sa tête un chapeau des plus étrange. Vieux, plissé, poussiéreux : il en faisait presque peur. A l’entente de sa voix, la petite fillette sursauta, multipliant ainsi les tremblements. Son cœur battait à tout rompre, des battements singuliers qui la faisaient mourir à chaque seconde. Un, deux, trois.

    « Hum… Hawkins, Hawkins. J’ai connut ton père, un homme très ambitieux, et qui se croyait supérieur à tout le monde… Tu lui ressembles, n’est-ce pas ? Pour toi ça sera… Serpentard ! »

    C’était quoi, cette histoire ? June était comme son père ? Mais pour qui il se prenait, ce chapeau ! Ce n’était rien d’autre qu’un…objet ! June s’en souvient parfaitement de ce moment là, et à chaque fois qu’elle y repense, elle a la fâcheuse tendance à vouloir tout foutre en l’air sur son passage. Bon, la scolarité à Poudlard fut un remake d’un grand mélodrame Américain. Amours, amours, et amours. Puis travail aussi, mais June est le genre de fille qui comprend facilement, donc, elle n’avait pas de mal à avoir des bonnes notes. Le problème, c’est qu’elle se laisse trop aller, et pour un rien en plus. Une bêtise pourrait lui faire tout lâcher du lendemain, et c’est ce qu’elle a fait à la mort de son Petit Prince. Aucune motivation, une baisse de sociabilité énorme. Bon, en temps normal, la jeune Hawkins n’est pas du genre à parler à tout le monde, bien au contraire, elle s’est fait une réputation de sale peste dans tout Poudlard. Même auprès de certains professeurs, bien qu’elle sache cacher son petit jeu de manière très…respectable. Enfin, on peut dire que Poudlard est une source d’inspiration et de confiance pour la belle Sixième Année. Elle oublie ses parents, parfois même la mort de son frère, et s’évade autre part. Elle s’invente un personnage, bien qu’au fond, elle soit totalement différente. Poudlard, c’est l’occasion de prendre des responsabilités, mais aussi c’est l’occasion de prendre du caractère ; dans son cas, elle en a un peu trop.

    « June Amy Hawkins, petite peste, a l’habitude d’être de mauvaise humeur… »
    « Je suis JAMAIS de mauvaise humeur ! »
    « Laisse moi continuer… Est très jolie, et le sait bien. »
    « Hey ! »

    Fou rire général. Toutes les filles se regardent l’une après l’autre, jusqu’à recommencer à rire. June était là, près d’une grande blonde aux yeux verts, elle contemplait la photo de son Petit Prince en espérant qu’il entende cette conversation. Son arc-en-ciel était une petite peste… Il l’avait souvent répété, d’ailleurs, et il disait que c’était ce qui le touchait le plus chez June. Vous voyez à quoi rimer le quotidien de la belle Serpentard ? Etre nostalgique, faire semblant, se cacher derrière un sourire narquois et exemplaire. Souvent difficile de contrôler les larmes, surtout à Poudlard. People always leave… June en aura fait et continuera d’en faire les frais.


Question subsidiaire : Comment avez-vous découvert ce forum ? J'sais plus^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June A. Hawkins

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: RAINBOW *   Mer 30 Jan - 18:35

HORS-JEU


Multicomptes : Uiiii ^^
Personne sur l'avatar :Willa Holland
Personnage prédéfini : Non

Prénom : Si je le dis vous me découvrirez ^^
Âge : pareil =D
Code du règlement :Monde Magique
Commentaires : *w*
Taux d'activité [/10] : Um 7/10
Où avez-vous connu le forum : double compte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RAINBOW *   

Revenir en haut Aller en bas
 
RAINBOW *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liquid Rainbow...? |libre|
» Rainbow Quest
» [LAN] Rainbow Six Vegas 2
» Un chanteur de poids à redécouvrir
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts-Alive :: REPARTITION TIME! DING DING! :: Présentation & Répartition-
Sauter vers: